A votre écoute

0561820371

Livraison Express

en relais colis

0 article
0,00

a votre écoute
par téléphone ou par mail

Blog

Votre piscine , Son eau , Ses traitements.

La mise en route :

La mise en route de votre piscine est différente s’il s’agit d’une nouvelle installation, ou bien si cela fait suite à un hivernage actif ou à un hivernage passif. Dans tous les cas, il faut nettoyer, filtrer et purifier l’eau pour profiter toute la saison d’une eau parfaitement claire et saine.

La mise en route de votre piscine est une étape capitale pour profiter pleinement de vos premières baignades. Que votre piscine soit neuve ou ancienne, il faut commencer par contrôler le bon fonctionnement de son équipement, c’est à dire le filtre, la pompe etc…

La première mise en route :

Après la pose du revêtement, vous pouvez remplir votre piscine d’eau : c’est ce qu’on appelle la mise en eau.

Avec un liner piscine, la mise en eau se fait juste après la pose, puisque c’est l’eau qui va accoler le liner aux parois.

Par contre, pour les autres revêtements comme les carrelages, la résine ou encore la peinture, renseignez vous auprès de votre constructeur ou sur la notice d’utilisation, pour connaitre le temps de séchage à respecter avant la mise en eau.

Ensuite il faut désinfecter l’eau pour obtenir une eau de qualité (voir l’article : traitement de l’eau).

Enfin, il ne reste plus qu’à vérifier le bon fonctionnement de votre système de filtration : une fois que tout le matériel est correctement installé et branché (tuyaux, pièces à sceller), démarrez le filtre et la pompe de votre piscine.

La mise en route après un hivernage passif :

Un hivernage passif consiste arrêter l’installation électrique pendant la période froide et à couvrir votre bassin avec une couverture opaque.

  • Pour commencer la mise en route, enlever les équipements d’hivernage tels que la couverture, les bouchons d’hivernage , les bouteilles gizzmo ou encore les flotteurs.
  • Nettoyez les parois et les bords de la piscine, ainsi que la ligne d’eau.
  • Remettre les paniers dans le ou les skimmers.
  • Enlever du bassin toutes les saletés, feuilles etc … à l’épuisette.
  • remonter le niveau d’eau si nécéssaire.
  • Nettoyer le bassin avec un balai aspirateur manuel.
  • Nettoyer le filtre avec un nettoyant spécial filtre , remettre en route la pompe piscine.
  • Remettre les équipements en place, tels que échelle , douche solaire, cascade, plongeoir etc …
  • Vérifier l’équilibre de l’eau : PH
  • Effectuer un traitement de choc pour désinfecter totalement et parfaitement l’eau et éliminer toutes les particules et micro-organismes qui ont proliférer pendant l’hiver.
  • Pour les piscines équipées d’un filtre à sable, réaliser un traitement avec un floculant pour clarifier l’eau.
  • Faire tourner en continu la filtration pendant au moins 24h.

La mise en route après un hivernage actif : 

L’hivernage actif n’est pas réellement un hivernage puisqu’il consiste à laisser fonctionner au ralenti le système de filtration pendant la basse saison.

Cette méthode à pour avantage une remise en route plus simple et plus rapide, car l’eau est restée claire et de qualité.

  • Il faut commencer par nettoyer les parois, les rebords de la piscine et la ligne d’eau, ainsi que le bassin avec un aspirateur balai manuel.
  • remettre les équipements extérieurs en place.
  • Vérifier l’équilibre de l’eau : PH.
  • et pour finir remettre la filtration à son rythme d’été.

La mise en marche de votre piscine demande effectivement du temps et de l’énergie, mais elle est essentielle pour un bon fonctionnement, une qualité d’eau parfaite toute la saison et une baignade agréable et détendue.

L’entretien quotidien de votre piscine :

Un entretien quotidien de votre piscine est essentiel pour se baigner dans de bonnes conditions.

Certains gestes doivent être quotidien, d’autres hebdomadaire ou encore annuels pour assurer la durée de vie des équipements.

  1. L’entretien quotidien de votre piscine:

    • Au moins une fois par jour, il faut contrôler le PH de l’eau et l’ajuster entre 7,2 et 7,6.
    • Au moins une fois par jour, il faut également contrôler le taux de chlore présent dans l’eau et le maintenir entre 1 et 1,5 mg/l.
    • Chaque jour, il faut retirer les feuilles ou insectes présents dans l’eau, à l’aide d’une épuisette.
    • Il est important de vérifier le niveau de l’eau qui doit remplir les 3/4 des skimmers pour une bonne filtration de votre piscine.
    • Le système de filtration doit fonctionner tous les jours. Plus la température de l’eau est élevée, plus le temps de filtration est long. En fait, le temps de filtration correspond à la moitié de la température de l’eau (par exemple, une eau à 20°c à besoin d’être filtrée 10 heures) du moment que l’eau est comprise entre 16 et 26°c. Quand l’eau atteint 27°c, le temps de filtration doit être de 20 heures par jour minimum, et à partir de 30°c, la filtration ne doit plus être arrêter : filtration 24h/24h.
      Cependant certaines piscines devront ajoutées des heures au temps de filtration de base afin de compenser une faiblesse dans l’homogénéité de brassage de l’eau : les bassins sans bondes de fond, ou équipés de murs filtrants, de groupes Hors Bord, d’escalier filtrants et pour finir toutes les piscines où la puissance de filtration est sous dimensionnée devront rajouter en moyenne 5 heures/jour.
    • L’éloignement du local technique par rapport au bassin et le diamètre des tuyauteries reliant celui-ci au local ont aussi une influence sur le temps quotidien de filtration.
  2. L’entretien hebdomadaire de votre piscine:

    • Une fois par semaine, les skimmers doivent être lavés et les parois brossées, la ligne d’eau doit être nettoyée à l’aide d’éponge douce et de nettoyant ligne d’eau (alcalin pour les dépôts gras et la pollution, acide pour les traces calcaires).
    • A l’aide d’un balai aspirateur ou d’un robot nettoyeur, le bassin de votre piscine doit être nettoyé. Nettoyer le préfiltre de votre pompe de filtration.
      Le filtre à sable doit être lavé en position lavage pendant 2 minutes puis en position rinçage pendant 1 minute, la pompe piscine doit être arrêtée pour manipuler la vanne du filtre à sable.
    • Verser une fois par semaine la dose nécessaire d’anti-algues si vous n’utilisez pas de désinfectants multi-fonctions ou multi-actifs.
  3. L’entretien annuel de votre piscine:

    • Laver les plages et les margelles de votre piscine.
    • Contrôler le bon fonctionnement de l’ensemble des installations de la piscine. ( pompe, filtre, lumière, échelle, liner, coffret électrique).
    • Effectuer un détartrage de votre filtre à sable avec un nettoyant concentré anti-calcaire.

Choisir son traitement de l’eau :

Le traitement de l’eau permet d’obtenir une eau de qualité et une baignade agréable.

Que ce soit dans une piscine ou un Spa, l’eau doit être correctement filtrée et désinfectée.

La 1 ère étape du traitement de l’eau est la filtration. Réaliser grâce au filtre de votre piscine, l’eau est propre et débarrassée des plus petites impuretés.

Pour être parfaitement propre, l’eau doit en plus être traitée avec des produits désinfectants, permettant d’empêcher les bactéries, le calcaire ou encore les algues, de s’installer dans votre bassin.

Le désinfectant le plus courant est le chlore, mais il existe aujourd’hui différents produits comme le brome ou encore l’oxygène actif.

  1. Le chlore:

    Le chlore est le plus utilisé des désinfectants, on le trouve sous forme liquide en galet ou en pastille et c’est le moins coûteux. Par contre, le chlore est moins efficace lorsque les températures sont élevées (au dessus de 28°c), il n’est donc pas recommandé pour les Spas. Le chlore n’est pas efficace lorsque le PH de l’eau est élevé.

  2. Le brome:

    En revanche, le brome est une produit stable dans une eau plus chaude et a les mêmes qualités de désinfections que le chlore.Il est également moins irritant pour les yeux ou la peau et est sans odeur. Il n’est pas compatible avec les produits a base de chlore.Pour compléter le traitement au brome, on peut utiliser l’oxygène actif qui réactive le brome consommé.Il faut également savoir que le traitement au brome doit être complété par un algicide, pour fortifier son pouvoir désinfectant.

  3. L’oxygène actif:

    L’oxygène actif est lui aussi un produit non irritant. Il est souvent recommandé pour le traitement de l’eau des Spas, mais comme le chlore, il est sensible aux températures élevées et les quantités doivent être augmentées lorsque celle-ci augmente fortement.Contrairement au brome, l’oxygène actif peut être associé à des produits à base de chlore. Il faut également savoir que le traitement à l’oxygène actif doit être complété par un algicide, pour fortifier son pouvoir désinfectant.

Le chlore :

La chloration de l’eau permet de conserver une eau saine et cristalline dans votre piscine. Il faut éliminer les impuretés qui l’encombrent, en appliquant des produits qui garantissent l’hygiène, la conservation, et la transparence parfaite de l’eau.

Le chlore est un produit désinfectant utilisé dans le traitement de l’eau des piscines. La chloration de l’eau vise à détruire les micro-organismes comme les bactéries, les virus, ou encore les champignons, mais également à éliminer les matières organiques par oxydation. Le chlore peut être sous forme liquide, de galet, de pastille ou encore de granulés.

Le traitement quotidien :

Avec le soleil et les impuretés présentes dans l’air, la qualité de l’eau peut rapidement être détériorée. C’est pourquoi la chloration de l’eau commence par un traitement régulier, de votre piscine, avec des produits adaptés et à base de chlore.

Le galet de chlore se place dans le skimmer de votre piscine, car il ne doit pas être dissous directement dans l’eau du bassin. Pour les produits liquides, le traitement s’effectue par pompe doseuse. Dans une piscine carrelée, le chlore sous forme de poudre est  à insérer devant les buses de refoulement. Tandis que pour les piscines liners, la poudre est à diluer avec de l’eau pour ensuite être versé sur le plan d’eau.

Le taux de chlore doit être controlé, car s’il est trop faible, son action de désinfection n’agira pas correctement et les chloramines pourraient se développer et provoquer des irritations des yeux et une forte odeur de chlore. A forte dose , par contre, le chlore peut détériorer les équipement de la piscine et être agressif pour la peau et les yeux des baigneurs.

Le traitement choc :

La chloration de l’eau au quotidien n’est pas toujours suffisante, certains cas nécessitent un traitement de choc. Comme par exemple lors de la mise en route de votre piscine ou lors de la sortie du mode Hivernage, après des intempéries, à cause d’un manque de chlore qui peut troubler l’eau ou encore en raison de la présence d’algues dans votre bassin.

Avant d’effecteur une chloration choc, il faut ajuster le PH et il faut mettre le système de filtration en route 24/24h.

En résumé , La chloration de l’eau est très efficace pour désinfecter et obtenir une eau limpide, de plus le chlore est le produit le plus utilisé et le moins cher pour le traitement de désinfection. Une chloration choc doit rester exceptionnelle, car à forte dose il a des effets secondaires , nuisible à la qualité de l’eau et son équilibre , sur les équipements de la piscine  et dans une moindre mesure sur les baigneurs.

Le brome :

Le traitement au brome permet de désinfecter et de garder une eau saine dans votre piscine ou votre Spa. Comme le chlore, le brome élimine toutes les impuretés et maintient l’eau cristalline.

Le brome est un produit désinfectant extrait de l’eau de mer ou des sources salines, qui est utilisé dans le traitement de l’eau des piscines et des Spas.

Le traitement au brome vise à détruire les micro-organismes comme les bactéries, les virus ou encore les champignons, mais également à éliminer les matières organiques par oxydation.

Comme le chlore, il a une action préventive et curative contre la prolifération des algues et une action rémanente envers toute sorte de germe.

Les avantages du brome :

  • Contrairement au chlore, le brome n’est pas irritant pour les yeux ou la peau des baigneurs et il est inodore.
  • Le brome est peu sensible aux rayons U.V. et donc ne nécessite pas de stabilisant, contrairement au chlore.
  • Même lorsque le PH de votre piscine est élevé, le brome préserve une efficacité optimale (avec un PH de 8, le brome reste actif à 80 %, tandis que le chlore n’est plus qu’à 20 %).
  • Le brome reste actif et est peu sensible aux températures élevées. Il convient donc bien aux Spas et piscines chauffées.

Les inconvénients du brome :

  • Le premier inconvénient du brome est son prix, il est 40 % plus cher que le chlore .
  • Le brome est un produit corrosif et comburant. Il faut le manipuler avec précautions, le tenir hors de la portée des enfants, et le stocker à l’abri de l’air et de la lumière ( bien suivre les indications sur les étiquettes).
  • le traitement au brome nécessite l’installation d’un container diffuseur de brome appelé Brominateur.

En résumé , le brome est donc conseillé pour les personnes allergiques ou sensibles au chlore et pour l’eau des Spas et des piscines chauffées, puisqu’il résiste à des températures de plus de 28 °c.

Pour le traitement régulier de l’eau, il faut contrôler fréquemment le taux de brome, qui doit se situer entre 1 et 2 mg/litre. C’est pourquoi il faut installer un brocanteur qui va vérifier et réguler le taux à votre place, permettant à l’eau d’être efficacement traitée en continu . Cet appareil s’installe après le filtre de votre piscine.

Pour un traitement de choc et donc pour remonter rapidement le taux de brome, il faut compléter le traitement avec l’oxygène actif qui est un activateur de brome, ou du peroxyde d’hydrogène, mais surtout pas de chlore, car ils sont incompatibles.

L’oxygène actif :

Le traitement à l’oxygène actif offre un bien-être et une qualité de baignade remarquable. L’oxygène actif est souvent utilisé en complément d’un produit désinfectant, ce qui permet de supprimer les impuretés et éliminer les micro-organismes par oxydation.

Le traitement à l’oxygène actif détruit les matières organiques pouvant troubler l’eau et contribuer au développement des algues dans votre piscine. L’oxygène actif est un oxydant et un algicide puissant, il ne laisse aucun résidu, ni aucune odeur et n’est pas irritant.

Les avantages de l’oxygène actif :

  • Contrairement au chlore, il n’a pas d’odeur et n’irrite pas les yeux ou la peau.
  • L’oxygène actif est un produit très efficace, il élimine toutes les sortes de bactéries et d’algues.
  • Un traitement à l’oxygène actif ne fait pas varier le PH de votre piscine.
  • Pour finir, l’oxygène actif est compatible avec tous les traitements, au chlore comme au brome.

Les inconvénients de l’oxygène actif :

  • l’oxygène actif se consomme rapidement, son action ne dure pas aussi longtemps que le brome ou le chlore. De plus, il est sensible aux U.V. Il est donc nécessaire d’ajouter un produit stabilisant ou activateur.
  • Il est vulnérable face aux températures trop élevées de l’eau.
  • Ce produit est également sensible aux PH trop élevés ou trop faibles.
  • C’est un produit corrosif et donc dangereux. Il faut le tenir hors de la portée des enfants, et le stocker à l’abri de l’air et de la lumière.

L’oxygène actif, en tant que produit désinfectant principal, n’est adapté qu’aux petits bassins car il faut une grande quantité de produit pour réaliser un traitement continu. Dans les bassins de grande taille, il devra être utiliser en complément d’un autre traitement ou bien être utiliser un traitement de choc.

Pour un traitement régulier, il est conseillé de se munir d’une pompe poseuse pour réguler et répartir automatiquement l’oxygène actif dans votre piscine. Il est nécessaire d’ajouter un algicide rémanent à cause de sa sensibilité aux U.V. aux températures et aux variations du PH.

Lorsqu’on traite l’eau à l’oxygène actif, la filtration doit fonctionner en permanence.

Pour un traitement choc contre les algues vertes et jaunes, ou une eau trouble, l’oxygène actif est le plus efficace des produits, de plus il est compatible avec tous les traitements.

en résumé, le traitement à l’oxygène actif doit être associé à une autre substance pour obtenir une réelle efficacité, car l’oxygène actif n’est pas un produit rémanent. Cependant, ce produit est le plus recommandé et le plus efficace pour lutter contre les algues et rattraper une eau verte ou jaunâtre.

L’équilibre de l’eau :

L’équilibre de l’eau est important dans une piscine ou un Spa et doit être surveillé régulièrement. Il permet de protéger la santé des baigneurs et des équipements de piscine, et d’assurer l’efficacité des produits de traitement.

Une eau saine ne doit pas être trop douce, ni trop calcaire, il faut trouver le juste milieu. L’équilibre de l’eau passe par le contrôle et l’ajustement régulier de trois éléments qui sont : le PH, la dureté ( TH), et l’alcalinité (TAC).

Pour analyser l’eau de votre piscine, les testeurs colorimétriques ou électroniques permettent de savoir si le taux est trop élevé ou trop bas.

Le PH de l’eau :

Un taux correct de PH est essentiel, il doit se situer entre 7,2 et 7,6 si la désinfection se fait au Chlore ou Oxygène actif, entre 7,2 et 8,0 si la désinfection est effectuée avec du brome ou du PHMB (biguanide).

Quand il est trop bas (et donc acide), l’eau peut devenir agressive pour la peau, les yeux , les revêtements piscine et les équipements de la piscine.

Lorsqu’il est trop haut (et donc basique), l’eau peut se troubler à cause de calcaire et rendre inefficace les produits de traitement.

La dureté de l’eau :

L’équilibre de l’eau passe également par le contrôle de sa dureté, appelée aussi TH. Cela correspond à la teneur en sel de calcium et de magnésium, autrement dit, sa concentration en calcaire.

La dureté de l’eau se mesure en °f (degré français) . Elle dépend de votre région d’habitation et pour être idéale doit être comprise entre 10 et 20 °f. Une eau dure est une eau calcaire et donc favorise l’entartrage des parois et des canalisations, à l’inverse , une eau douce est trop corrosive et ronge les parties métalliques.

L’alcalinité de l’eau : 

L’alcalinité de l’eau, surnommée TAC, est un élément important pour l’équilibre de l’eau. Effectivement, lorsque l’alcalinité est correcte, bien souvent, le PH l’est aussi. Le TAC désigne son pouvoir tampon de l’eau, c’est à dire, sa capacité à neutraliser les variations du PH. Sa valeur doit être comprise entre 10 et 30 °f et idéalement être de 15 °f .

Pour un bon équilibre de l’eau, il faut penser à mesurer le PH régulièrement car il est un facteur important mais aussi un indicateur de l’équilibre de l’eau entre le TH et le TAC ( voir balance de Taylor ).

Que faire ? le PH est instable et généralement trop bas ?

Lorsque le PH est instable et généralement trop bas , l’équilibre de l’eau en est perturbé. Un taux de PH trop bas rend l’eau irritante, pour les yeux  ou pour la peau, et dégrade prématurément les équipements de filtration.

L’equilibre de l’eau passe par le contrôle et l’ajustement régulier du PH, de la dureté  et le l’alcalinité de l’eau. Un taux correct de PH doit se situer entre 7,2 et 7,6. Pour analyser l’eau de votre piscine, les testeurs colorimétriques ou électroniques permettent savoir si le taux est trop élevé ou trop bas. Un PH instable est généralement dù à une eau peu minéralisée et faiblement alcaline. L’alcalinité est aussi appelée TAC. Elle indique la capacité de l’eau à réguler les fluctuations du PH, et sa valeur idéale doit être comprise entre 10 et 30 °F. Si le PH est instable et généralement bas, un correcteur est recommandé pour rééquilibrer l’eau de votre piscine.

Quand le taux de PH est instable et généralement bas, il faut réajuster le TAC de l’eau. Une fois que l’alcalinité est convenable, bien souvent, le PH l’est aussi et l’eau retrouve son équilibre .

Que faire ? le PH est élevé et a tendance à monter :

L’équilibre de l’eau est perturbé lorsque le pH est élevé et a tendance à monter dans votre piscine. Un taux de pH trop élevé a des conséquences sur l’irritabilité de l’eau, l’entretien des équipements et l’efficacité des produits de traitement.

mère et fille au bord de la piscine

L’équilibre de l’eau passe par le contrôle et l’ajustement régulier du pH, de la dureté et de l’alcalinité de l’eau. Un taux correct de pH doit se situer entre 7,2 et 7,4. Pour analyser l’eau de votre piscine, les testeurs colorimétriques ou électroniques permettent de savoir si le taux est trop élevé ou trop bas.
Un pH élevé ayant tendance à monter dégrade le gelcoat des piscines en fibre de verre, rend l’eau irritante pour les yeux et la peau, créé des dépôts blanchâtres sur la ligne d’eau et rend inefficace les produits de traitement.
Lorsque le pH est élevé et a tendance à monter, c’est que l’alcalinité de l’eau est trop haute. L’alcalinité est aussi appelée TAC. Elle indique la capacité de l’eau à réguler les fluctuations du pH, et sa valeur idéale doit être comprise entre 10 et 30°F. À l’aide du produit suivant : Acide Chlorhydrique 33%. Pour remédier à ce problème, il faut réguler le taux de pH de votre piscine en ajoutant fréquemment un produit adapté.

Bien souvent, quand l’alcalinité est correcte, le pH l’est aussi. Alors, lorsque le pH est élevé et a tendance à monter, il faut le réguler fréquemment pour retrouver une eau équilibrée et saine.

Prévenir et traiter la prolifération des algues :

Prévenir et traiter la prolifération d’algues dans votre piscine commence par un bon traitement de l’eau , un temps important de filtration , et un bon entretien de l’équipement. Une fois que les algues s’installent dans votre piscine, les parois et le fond deviennent glissants, l’eau se trouble et se colore.

Les algues envahissent la piscine sous l’effet de l’augmentation de la température de l’eau, de la lumière , d’un PH élevé, d’un temps orageux et la présence insuffisante de stérilisant. Elles nourrissent les bactéries et peuvent provoquer des allergies ou encore des virus pour les baigneurs.

La prévention anti-algues: Prévenir et traiter la prolifération des algues doit de faire quotidiennement pour éviter l’apparition d’une eau verte opaque. L’une des causes principales du développement des algues est un mauvais dosage du PH, il faut donc, une à deux fois par semaine, contrôler et réguler le PH de votre bassin. Le traitement de désinfection doit être correctement dosé car il empêche l’apparition d’algues.

Il faut nettoyer régulièrement votre bassin, surtout en période chaude, les parois , le fond et la ligne d’eau doivent être parfaitement propre. Ainsi que les paniers de skimmers et le préfigure de le pompe de filtration pour empêcher toute prolifération. Il est important de s’assurer du bon fonctionnement de la filtration, de faire régulièrement des contre-lavages et de changer la cartouche du filtre si besoin.

Même si certains produits désinfectants, comme le chlore, ont une action anti-algues, il est préférable de réaliser un traitement avec un produit algicide, à réaliser deux à trois fois par mois. Une lutte préventive est essentielle pour éviter une lutte curative qui est beaucoup plus lourde et compliquée. Il est nécessaire de surveiller la température de l’eau car une température trop élevée (> 28°c) favorise grandement le développement des algues.

Les algues se développe à la lumière, il faut donc couvrir la piscine d’une bâche d’été ( catégorie spéciale jour) lorsque vous ne l’utilisez pas. Mais si c’est une bâche à bulles, il faut surveiller que la température de l’eau n’augmente pas fortement ( pour les raisons évoquées précédemment ).

Le traitement anti-algues :

Lorsque les algues se sont développées dans le bassin, l’eau devient verte et les parois glissantes. Il faut traiter dès qu’elles apparaissent pour s’en débarrasser.

Commencer par brosser les zones colorées et glissantes de votre piscine.

Ensuite ajuster le taux de PH si nécessaire pour optimiser les effets des produits désinfectants.

Assurez vous du bon fonctionnement de votre filtration, faite un contre-lavage de votre filtre pour maximiser son efficacité. Puis mettez en marche pour filtrer en continu ( 24h/24h).

Il est nécessaire de faire un traitement de choc à l’aide de produits désinfectants tels que le chlore ( chlore choc pastilles , chlore choc granulé , hypochlorite de calcium) ou l’oxygène actif ( peroxyde d’hydrogène , oxygène actif poudre , monopersulfate de sodium).

De plus il faut mettre une forte dose d’algicide dans l’eau ( chlorure d’ammonium quaternaire polymérisé à 60%, chlorure de Hydroxypropylammonium polymère à 71,5 g/l ).

Les algues mortes peuvent éventuellement troubler l’eau, si ce cas se présente vous pouvez mettre un produit floculant ou clarifiant pour améliorer la filtration et éliminer les résidus.

Pour prévenir et traiter la prolifération d’algues, il faut donc mettre toutes les semaines de l’algicide dans votre piscine. Si les algues sont malheureusement déjà présentes dans le bassin, agissez rapidement pour éviter que cela ne s’envenime,

Que faire ? un problème d’eau colorée :

Une eau colorée, mais qui reste translucide, est due à la présence de particules minérales et métalliques dans l’eau. Mais cela peut également être due à la formation d’algues, dans le cas ou l’eau est verte et trouble.

Lorsque l’eau colorée est proche de l’ocre, du marron ou même du noir, c’est qu’il y a des sels métalliques, tels que le Fer ou le Manganèse, dans l’eau. En revanche, si l’eau est plutôt bleu/verte, ce sont des sels de cuivre qui envahissent votre piscine. Et lorsqu’elle est uniquement verte, c’est que des algues s’installent dans le bassin.( voir prévenir et traiter la prolifération d’algues)

Une eau ocre, marron, ou bleu/verte. 

La cause d’une eau colorée peut être un taux de PH trop bas qui engendre les précipités de sels métalliques dans l’eau. Mais si l’eau qui remplit votre piscine provient de nappes phréatiques, elle sera bien souvent riche en particules métalliques. Ce qui provoque également une eau colorée dans votre piscine.

Pour résoudre le problème : Il faut contrôler et réguler le taux de PH entre 7,2 et 7,4 , mettre un produit séquestrant métallique haute performance type LO-CHLOR no more metal 1litre , laissez l’eau en filtration pendant un minimum de 12 heures après le traitement.

Que faire ? une eau trouble et blanchâtre :

Une eau trouble et blanchâtre dans votre piscine peut être la cause d’un taux de PH variable ou d’une mauvaise filtration. Un entretien de votre piscine et un contrôle régulier de l’équilibre de l’eau permet d’éviter ce genre de désagrément.

Des causes multiples peuvent être à l’origine d’une eau trouble et blanchâtre : une eau trop calcaire, une post-floculation, un PH et une température élevée, un problème dans le système de filtration, un traitement inefficace de l’eau.

Une eau calcaire :

Il est important de connaitre la dureté de l’eau de votre piscine, car cela correspond à sa concentration en calcaire. Pour le mesurer, on utilise le TH et il doit idéalement être entre 10 et 20 °F. Lorsque le TH est supérieur à 20°F c’est que l’eau est dure et qu’il y a de forts risques de précipités calcaires. Pour prévenir et lutter contre cela, il faut d’abord faire attention à la température de l’eau, car si elle trop élevée, elle favorise la formation du tartre. Ensuite, il faut contrôler et réguler le PH de votre piscine entre 7,2 et 7,4. Bien souvent, une eau dure a un PH trop élevé. Enfin , il faut ajouter un produit séquestrant qui freine la précipitation du calcaire : LO-CHLOR no more scale 1 litre . Un bassin peut être sauvé , soit à l’aide du produit suivant : CALC OUT 25kg, soit après avoir vidangé la piscine, en frottant le calcaire à l’aide d’une brosse. Mais il peut arriver que le bassin soit trop encrassé, et que la seule solution soit de remplacer le revêtement surtout si celui-ci est un liner.

Une mauvaise filtration ou une post-floculation :

Une eau trouble et blanchâtre peut également être due à un problème dans le système de filtration. Il faut vérifier que le filtre n’est pas sous-pression, car si c’est le cas, il faut le nettoyer et le détartrer.

Dans un eau trouble et blanchâtre, de multiples particules sont en suspension à la surface de l’eau. Pour les éliminer, il faut procéder à une floculation avec un floculant pastille ou chaussette et laisser filtrer en permanence.

Une eau trouble et blanchâtre peut justement être due à une post-floculation, c’est à dire qu’il y a trop de floculant présent dans l’eau. Dans ce cas là, il faut filtrer 1 à 2 heures puis laisser reposer l’eau pendant 6 à 8 heures pour ensuite passer le balai en mode vidange / égout / évacuation ou bien passer le robot. Si la piscine est équipée d’un filtre à sable, le sable est peut être vieux et avec une eau calcaire, il y a une prise en masse du sable qui laisse passer l’eau sans être filtrée. Il faut alors changer le sable ( régulièrement tous les 4-5 ans). Un détartrage annuel correctement effectué dès l’installation du sable neuf peut cependant entretenir celui-ci et dans ce cas le sable n’a plus à être remplacer , il est efficace à vie. Si c’est un filtre à cartouche, il faut vérifier si la cartouche n’est pas à détartrer ou à changer. Si c’est un filtre à diatomée, cela peut être la diatomée elle-même qui se retrouve dans l’eau. La diatomée étant une poudre blanche très fine, une fuite du filtre peut être possible.

Un problème de traitement ou d’équilibre de l’eau :

Une eau trouble et blanchâtre peut être le résultat d’un manque de désinfectant. Pour rectifier et éliminer les micro-organismes qui se sont développés, il faut réaliser traitement de choc pour l’eau de votre piscine et selon votre traitement. Lorsqu’on réalise un traitement anti-algues, les algues meurent dans l’eau et restent en suspension, ce qui peut rendre une eau trouble et blanchâtre, il faut alors employer un floculant pastille ou chaussette ou un clarifiant et filtrer l’eau en permanence jusqu’à ce que votre piscine retrouve son apparence habituelle. Pour finir, un mauvais équilibre de l’eau peut également être à l’origine de la turbidité de l’eau. Effectivement, le déséquilibre du PH est l’une des causes majeures, c’est pourquoi son taux doit être maintenu entre 7,2 et 7,4.

Une fois le problème réglé, votre eau trouble et blanchâtre s’est transformée en une eau propre et cristalline, il est nécessaire de nettoyer le bassin en profondeur ( skimmer , derrière les projecteurs, les buses de refoulements, etc … ) pour éliminer d’éventuels résidus indésirables.

Que faire ? des tâches noires sur vos parois :

Il arrive que des taches noires apparaissent sur les parois de votre piscine. Cela peut être dû à une prolifération locale d’algues, à la présence de particules métalliques dans l’eau ou d’une humidité importante sous le liner.

 

Il y a différents types de tâches, certaines sont blanches et proviennent du calcaire, d’autres se trouvent au niveau de la ligne d’eau et sont causés par le soleil et les baigneurs.
Les taches noires ou vertes sont causées soit par des algues qui se développent dans la piscine, soit par la présence de sels de cuivre, de fer ou de manganèse dans l’eau, ou soit par un taux d’humidité trop élevé sous le liner.

Une prolifération locale d’algues

Des taches noires ou vertes signifient souvent une invasion d’algues dans votre piscine. Il faut traiter le problème au plus vite pour éviter l’apparition d’une eau verte opaque.

Algues dans piscine

  • Commencez par brosser les zones colorées et glissantes de votre piscine.
  • Ensuite, il faut ajuster le taux de pH de votre piscine, si nécessaire, pour optimiser les effets des produits désinfectants.
  • Il est important de s’assurer du bon fonctionnement de votre filtre, de faire un contre-lavage pour maximiser son efficacité. Puis, le mettre en marche pour filtrer en continu.
  • Il est nécessaire de faire un traitement choc à l’aide de produits désinfectants tels que le Chlore ou l’oxygène actif.
  • De plus, il faut mettre une forte dose d’algicide dans l’eau.
  • Les algues mortes vont troubler l’eau, il faut donc mettre un produit floculant pour améliorer la filtration et éliminer les résidus.

La présence d’ions métalliques

Les taches noires peuvent également être dues à des bactéries qui produisent du sulfure d’hydrogène, qui peut migrer à travers les membranes en liners.
En présence d’ions cuivre (pouvant provenir de la qualité de l’eau ou des produits de traitement utilisés, tels que certains algicides ou chlore multifonctions) ou de fer et de manganèse, des taches noires (sulfure de cuivre, de fer ou de manganèse) apparaissent. Elles se développent fréquemment dans les angles et parties creuses des piscines.
Pour lutter contre ces taches, un traitement choc au chlore doit être réalisé combiné avec un produit séquestrant d’ions métalliques LO-CHLOR NO MORE METAL 1 litreliner piscine ou LO-CHLOR STAIN REMOVER 1 kg

Des taches roses ou noires

Les taches noires, ou parfois roses, proviennent de bactéries qui se sont développées sous le liner de votre piscine, à cause d’un trop grand taux humidité sous celui-ci. Pour supprimer ces taches noires, ou roses, il faut tout d’abord baisser le pH à 6, ainsi que la température. Ensuite, il faut procéder à un traitement choc au chlore (environ 10 mg/l) , traiter avec un anti-algues spécial algues roses REVAGUARD PLUS 1 litres et finir par filtrer en continu pendant 48 heures.

Lorsque des taches noires apparaissent sur les parois de votre piscine, il est important d’en connaitre la cause pour effectuer un traitement approprié. Dans tous les cas de figure cités précédemment, il faut régler rapidement le problème pour éviter l’apparition de nouvelles taches.

Que faire ? une eau qui mousse :

Une eau qui mousse dans votre piscine ou dans votre spa, peut être due à un excès de produit anti-algues ou aux déchets organiques présents dans l’eau.

 

Une eau qui mousse peut survenir après une baignade agitée, on dit alors que l’eau a été très brassée. Dans ce cas, une fois que la piscine inutilisée, vérifiez que l’eau retrouve bien sa clarté.
Ce problème peut se produire fréquemment dans les Spas. Bien souvent, il est dû à la présence de savons ou d’autres déchets organiques présents sur le corps humain ou le maillot de bain et s’accentue avec l’animation de l’eau. C’est pourquoi il est recommandé de se doucher avant chaque baignade.
Après un traitement anti-algues, l’eau peut être moussante. Cela est dû à un excès d’algicide présent dans l’eau. Mais dans certains cas, c’est le produit anti-algues lui-même qui est moussant. Pour éviter ce problème, il existe également des algicides non moussants.

La solution

eau qui mousse dans spa

  • Tout d’abord, il faut vider une partie de l’eau du bassin (de 10 à 20 cm), puis la remplir de nouveau.
  • Ensuite, réalisez un traitement choc.
  • Quant au pH, il doit être contrôlé et ajuster entre 7,2 et 7,4.
  • mettre un produit anti-mousse.
  • Pour finir, l’ajout d’un produit anti-algues non moussant est nécessaire.

Une eau qui mousse est une chose plus fréquente dans les Spas que dans les piscines. Dans les deux cas, il est important de vérifier l’équilibre de l’eau et d’enlever un maximum de produits corporels présents sur les baigneurs.

Que faire ? difficulté de maintenir un taux correct de chlore : 

Le maintien d’un taux correct de chlore passe inévitablement par l’apport de produit stabilisant. Le chlore étant sensible aux rayons U.V. du soleil, il se décompose rapidement sous leurs effets et perd de son efficacité désinfectante.

Le chlore est un produit désinfectant très utilisé, qui détruit les micro-organismes et empêche le développement des algues dans votre piscine. Sous les rayons U.V. il diminue jusqu’à disparaitre complètement, c’est pour cela que le maintien d’un taux correct de chlore se fait obligatoirement par l’ajout d’un produit stabilisant. Après 3 heures au soleil, un chlore sans stabilisant ne présente plus que 5% de chlore disponible, alors qu’une fois stabilisé, la taux est de 60 à 70 %.

Le produit stabilisant :

Tout d’abord, le taux de chlore dans votre piscine, doit être compris entre 1,5 et 3mg/l. Certains produits désinfectants à base de chlore sont déjà stabilisés, c’est à dire qu’ils contiennent déjà du produit stabilisant. Dans ce cas là, il n’ y a pas besoin et c’est même déconseillé, d’ajouter un produit stabilisant. Dans le cas contraire, il faut ajouter un produit stabilisant, qui protègera le chlore des rayons U.V. du soleil. Le maintien d’un taux de chlore correct consiste à prolonger la durée de vie du chlore et l’action désinfectante dont à besoin l’eau de votre piscine. Le stabilisant est composé d’acide cyanurique qui combiné au chlore, maintien cette efficacité. Mais le produit stabilisant seul n’est en aucun cas un produit de traitement.

Le dosage du produit :

Il faut rigoureusement respecter les doses du produit stabilisant et surveiller son taux. Sachant que le minimum est de 30mg/l et le maximum de 75ml/l. Quand il y a une trop grande concentration de stabilisant, les actions désinfectantes du chlore sont stoppées et les algues commencent alors à se développer. L’acide cyanurique est une substance qui s’accumule, c’est à dire que sa concentration dans l’eau ne diminue pas. Pour résoudre le problème, il faut soit vidanger entièrement ou partiellement votre piscine soit utiliser une enzyme réductrice de stabilisant.

Donc si vous êtes dans l’impossibilité de maintenir votre taux de chlore, les causes probables sont : Il y a trop ou pas assez de stabilisant, ou bien le filtre n’est pas correctement efficace ou le temps de filtration n’est pas suffisant.

Que faire ? l’eau irrite les yeux ou la peau et une forte odeur de chlore se dégage :

Lorsque l’eau irrite les yeux ou la peau et qu’une odeur de chlore se dégage du bassin, cela indique une présence trop importante de chloramines dans votre piscine et que votre PH est trop élevé.

Les chloramines sont la réaction entre le chlore et l’ammoniac issu de la destruction des bactéries. Le chlore étant le désinfectant le plus utilisé et le moins couteux, pour éliminer les bactéries et les impuretés présentes dans l’eau, les sensations de brulure ou de démangeaison sont courantes lorsque le taux de chlore est faible ou bien quand une source de contamination bactériologiques est présente. Mais les produits sans chlore ou sans gouts ni odeurs peuvent aussi être victime d’un phénomène comparable ( bromines à la place de chloramines) . Contrôler et ajuster votre taux de désinfectant , effectuez un traitement de choc si nécessaire et demandez aux baigneurs de prendre une douche avant d’entrer dans la piscine, afin d’assurer une meilleure hygiène.

Attention , un PH trop bas 4 / 4,5 donc très acide peut aussi être irritant pour les plus sensibles et aux endroits où la peau est la plus fine.

L’allergie au chlore :

Chez les personnes les plus sensibles, on parle d’allergie au chlore. Au contact de l’eau chlorée, les yeux deviennent rouges et gonflent, des démangeaisons importantes apparaissent, ainsi que des lésions ou des éruptions cutanées. Au contact du chlore, les personnes allergiques ont souvent des problèmes respiratoires avec des symptômes similaires à l’asthme. Pour amoindrir les sensations de brûlure au niveau des yeux, le port de lunettes, de masque de piscine est conseillé. Pour ce qui est des problèmes respiratoires, le pince-nez permet d’éviter ou de diminuer les symptômes. On peut également installer un déchloraminateur de piscine, ui a pour but de supprimer les effets nuisibles du chlore.

Mais vous pouvez également traiter l’eau de votre piscine avec d’autres produits comme le brome ou encore l’oxygène actif.

Pour éviter que l’eau irrite les yeux ou la peau et qu’un forte odeur de chlore se dégage du bassin, il est important de préserver l’équilibre de l’eau de votre piscine. Un traitement préventif évitera ce genre de désagrément et procurera un confort optimal aux baigneurs.

Préparer l’hivernage de votre piscine :

Lorsque l’été se termine et que les températures baissent, il est impératif de s’adonner à la mise en hivernage de votre piscine .

L’ hivernage est une opération capitale puisqu’il va permettre de conserver la qualité de l’eau et de protéger le bassin, ainsi que ses équipements, durant la mauvaise saison. Il s’effectue lorsque la température de l’eau descend en dessous de 15 °c de manière constante .

Il y a deux façons de procéder, la première étant l’hivernage passif ou hivernage complet puisque l’on arête intégralement la piscine et ses équipements . La seconde procédure est l’hivernage actif ou semi-hivernage, qui consiste à continuer au ralenti , le traitement et la filtration de la piscine .

Attention , il est important de ne jamais vider complément sa piscine et de la bâcher pour la protéger des impuretés extérieures.

Comment choisir son hivernage ?

c’est votre bassin , son emplacement géographique , son exposition aux intempéries climatiques , sa conception technique ( tuyauterie, local technique ) et son revêtement qui va déterminer le type d’hivernage que vous allez devoir réaliser . Car en fait , l’hivernage consiste surtout à prévenir des risques de gel votre bassin mais surtout protéger votre local technique et la tuyauterie qui assure la liaison entre pompe / filtre et votre piscine. Ainsi si vous pensez que votre local ou vos tuyaux risque de geler pendant la période la plus froide de l’hiver, alors vous devez opter pour l’hivernage passif. A contrario si vous estimez que le risque est nul, alors vous avez le choix , faites l’un ou l’autre selon votre envie.

Les étapes d’un hivernage passif : 

Nettoyer le bassin ainsi que la ligne d’eau.

Nettoyer le filtre , la pompe, et le skimmer.

Contrôler et ajuster le PH entre 7 et 7,2.

Réaliser un traitement de choc (selon votre traitement )

Si vos skimmers ont leur trop-pleins de raccordés à une sortie eau pluviale , alors laissez la piscine remplie au niveau max , cela protégera votre revêtement des rigueurs de l’hiver.

Si vos skimmers ne sont pas équipés de trop-pleins ou que ceux ci ne sont pas raccordés, alors baisser le niveau de l’eau d’environ 30 cm.

Ajouter un produit d’hivernage et laissez filtrer 1 ou 2 heures.

Vidanger la tuyauterie , la pompe , le filtre , et les équipements ( appareil au sel , etc … )

Boucher les buses de refoulement en retirant la rotule de direction du flux et en insérant un bouchon caoutchouc 1’1/2 ou n°10 et installer des flotteurs d’hivernage ( en diagonale du bassin dans les régions douces de France et sur la largeur + la longueur dans les régions du Nord, de l’est , et montagneuses ), mettre des bouteilles Gizzmo dans les skimmers.

Couvrir la piscine avec une bâche d’hiver et débrancher l’installation électrique .

Les étapes d’un hivernage actif :

Nettoyer le bassin ainsi que la ligne d’eau

Nettoyer le filtre , la pompe et les skimmers .

Contrôler et ajuster le PH entre 7 et 7,2

réaliser un traitement de choc ( en fonction de votre traitement ).

Ne pas mettre de produit d’hivernage , maintenir un taux de désinfectant au minimum indiqué sur vos trousse d’analyse .

Filtrer l’eau de votre bassin au quotidien ( le volume devant être filtré une fois par jour ) en fonction de la puissance de votre groupe de filtration ( ensemble pompe +filtre ). Par exemple pour une piscine de 45 m3 d’eau et une filtration de 9 m3/h : 45 divisé par 9 = 5 heures par jours pendant les heures les plus fraiches de la nuit .

Vous pouvez couvrir votre piscine avec votre bâche d’hiver mais ce n’est pas un impératif si vous préférez avoir une vue sur la beauté de l’eau depuis votre habitation.

 

 

Laissez un commentaire